LE PERE DIVORCE

LE PERE DIVORCE

 

 

Ils m’ont infligé la césure

Quand j’ai voulu serrer leur main

Va ! Pour changer, je parle au mur.

 

Tu dis ? – Il y a des gens bien !

–Merci, mais ça m’est inutile.

–Quoi ? – Je voulais un monde humain,

Et on m’a montré un chenil.

 

Je me suis vu au pilori

Et j’ai pas plié sous les haches.

Me sachant mal, la juge a ri :

« C’était séparation sans tâche ? »

 

Et j’aurais pu être comme eux !

Me borner à les croire heureux

Mes enfants liés au pilori ;

 

Moi je n’ai pas de carapace

Et les gens ont ri de ces traces.

 

Va… Pour un crime organisé…

Après tout, le monde s’en moque

Le juge il s’est bien amusé

A enterrer ma vieille loque.

 

                                      (Marie Pra)

Date de dernière mise à jour : 25/12/2018