La télévision parlante

LA TELEVISION PARLANTE

 

 

 

 

 

A l’hôpital psychiatrique, il y avait une salle de télévision. Un vieux était assis quelques chaises plus loin.

C’étaient les informations et, subitement, une petite icône représentant la tête d’un ou plusieurs hommes politiques célèbres apparut au bas de l’écran.

« Toi, t’es eu-eu ! lança le vieux en direction des icônes.

-Oui, oui ! » lui répondit, au niveau de l’icône, la voix de l’homme politique célèbre.

La télévision était bien interactive.

« Vous voyez, dis-je au vieux, il vous a répondu. »

Je ne doute pas que, si les psychiatres avaient jugé de l’exploit, le vieux aurait reçu le diagnostic d’hallucination. Les médecins ne faisaient que cela là où nous étions. La télévision posait tellement de problèmes qu’un patient avait décidé de l’enregistrer pour pouvoir distinguer les sons vrais des sons faux.

« Tu ne comprends pas, dit l’un des patients, tracassé, c’est toujours : on se fout de toi. »

Concernant l’icône parlante de l’homme politique célèbre, nous étions deux : en guise de moralité, il se peut que la psychiatrie commette des erreurs.